Lors de cet examen, j’ai exprimé quelques réticences sur ces Points d’accueil pour soins immédiats (PASI). Probablement utiles en zone rurale, ils ne me semblent pas suffisamment insérés dans le dispositif global et peuvent créer une concurrence aux dépens des médecins déjà installés.