Lors de l’audition de M. Jean-François Delfraissy, président, et Mme Karine Lefeuvre, vice-présidente du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), j’ai regretté que la PMA n’ait pas été dissociée de l’ensemble du projet de loi et j’ai évoqué le sujet des neurosciences et ses corollaires : la neuro-éthique et la neuro-loi.