Lors de l’audition de la ministre, j’ai abordé plusieurs questions :

  • l’apport des dispositifs médicaux ;
  • la mise en place d’une autorisation de mise sur le marché par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) des dispositifs de classe 3 ;
  • les prothèses mammaires ;
  • les fiches de matériovigilance à déclaration obligatoire ;
  • la possibilité de mettre en concurrence, comme on le fait dans l’évaluation des médicaments, une nouvelle technique avec une ancienne.