Le Président de la République, Emmanuel MACRON

  Le Président de la République, Emmanuel MACRON

J’assiste aujourd’hui à la Conférence nationale des territoires qui se déroule au Sénat. Deux questions restent sans réponse suffisamment claire et soulèvent des inquiétudes.

D’une part, s’il était sans doute souhaitable de mieux encadrer la réserve parlementaire, la supprimer revient à priver des communes avec de petits budgets de l’apport de quelques milliers d’euros, apport parfois indispensable à la réalisation de projets d’intérêt général.

D’autre part, il ne faudrait pas que la suppression de la taxe d’habitation soit une fausse bonne idée. En effet, l’expérience nous a appris que l’Etat ne compense jamais complètement le financement perdu.

Par ailleurs, il s’agit d’une mesure de recentralisation qui risque d’amoindrir la marge de manœuvre des collectivités locales, même si elles doivent, de leur côté, faire encore des progrès en matière de gestion.

Gageons que ce rendez-vous, amené à devenir annuel, sera le lieu d’échanges fructueux afin de trouver des solutions pérennes à la hauteur de nos collectivités.