Lors de l’examen du rapport et du texte de la commission, je me suis montré favorable à l’amendement du rapporteur, qui me paraissait un bon compromis, à même de poursuivre la réflexion sur la mutualisation des moyens entre le SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation) et la sécurité civile. J’ai également insisté sur l’importance du transport secondaire, car il faut parfois transférer des patients en urgence.