Lors de l’examen du rapport, en nouvelle lecture, après échec de la commission mixte paritaire, je me suis insurgé contre le principe de la question préalable, auquel je suis opposé parce que je pense qu’un débat doit pouvoir aller à son terme.