Au cours de son audition, j’ai interrogé M. Antoine DURRLEMAN, président de la sixième chambre de la Cour des comptes, sur le fonds de financement de l’innovation pharmaceutique.
Alors que les médicaments révolutionnaires se multiplient, est-il justifié de sortir leur financement du champ de l’Ondam (l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie) ? Le fonds est-il suffisamment doté ?