Nous avons entendu une communication de notre rapporteur général sur la situation des comptes sociaux, dans la perspective du débat d’orientation des finances publiques. Tout en soulignant la grande qualité de la médecine française, j’ai apporté quelques réflexions concernant les groupements hospitaliers de territoires (GHT) qui courent parfois le risque de ne faire que mutualiser la pénurie et la médecine libérale à laquelle il faut donner d’autres objectifs.