Dans cette période de vives tensions, nous devons demeurer vigilants contre tout ferment de division.

Il est particulièrement intolérable de voir fleurir en marge des manifestations publiques — contre la loi travail, lors des rassemblements Nuit debout, etc. — des slogans bêtement anti-flics qui incitent à la haine contre les forces de l’ordre.

Ça suffit ! Non, la police n’assassine pas ! Non, tout monde ne déteste pas la police !

Depuis toujours, et particulièrement depuis un an, elle assure des missions difficiles de protection, avec courage et constance, et se montre à la hauteur, à l’exception de quelques rares comportements inacceptables, qui seront, je le souhaite, sanctionnés et qui, à eux seuls, ne sauraient justifier une telle propagation de violence.

Essayons de nous souvenir de l’élan qui nous avait conduit à applaudir notre police au lendemain des attentats de janvier 2015.

Revenons à ce bel esprit en méditant les mots de Victor Hugo : « Huile : ce que les sages versent sur les roues et les fous sur le feu. »