Lors de la suite de l’examen du texte de la commission, j’ai apporté des précisions sur la médecine du travail, qui, à mon sens, mérite qu’un texte lui soit entièrement consacré.

Je suis également intervenu au fil de la présentation des amendements, notamment pour m’inquiéter de celui qui substitue à la durée légale de travail la durée de référence fixée entreprise par entreprise ou branche par branche.

De surcroît, la commission a adopté mon amendement n°96, qui rétablit la gouvernance actuelle de la médecine du travail.