Michel AMIEL

Sénateur des Bouches-du-Rhône

Mois : septembre 2015

Modernisation de notre système de santé (5)

Dans la suite de la discussion du texte, j’ai défendu un amendement visant à consacrer le conseil territorial de santé comme un outil essentiel de la démocratie sanitaire. Il s’agissait également d’accorder une place privilégiée à la psychiatrie, tristement sinistrée, par le biais d’une commission spécialisée en santé mentale.

Modernisation de notre système de santé (4)

Suite de l’examen des amendements au texte de la commission

Je suis intervenu sur des amendements concernant plusieurs sujets :

  • les patchs nicotiniques, qui ne sont efficaces qu’avec un accompagnement médical
  • le suivi du calendrier vaccinal par le médecin du travail
  • les perturbateurs endocriniens

Modernisation de notre système de santé (3)

En séance, j’ai défendu un amendement visant à lutter contre la maigreur excessive, sans faire la confusion avec l’anorexie mentale, qui est une maladie à part entière. Sur ce même sujet, j’ai fait valoir que l’indice de masse corporelle est un critère parmi d’autres, qui mérite d’être analysé par un médecin dans le cadre d’un suivi approfondi.

Je suis également intervenu sur la dénutrition des personnes âgées, véritable problème de santé publique, qui n’est pourtant pas du ressort de la loi.

Modernisation de notre système de santé (2)

Suite de l’examen des amendements au texte de la commission

Je me suis opposé à un amendement prévoyant la lutte contre la dénutrition, en particulier dans les établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad), parmi les objectifs de la politique de santé. C’est une préconisation qui relève de la pratique médicale et du bon sens et n’a pas à être inscrite dans la loi, d’autant que la dénutrition peut parfois survenir de manière inéluctable en fin de vie.

© 2017 Michel AMIEL

Theme by Anders NorenUp ↑