Communication sur le texte et le rapport adoptés par la commission spéciale

Je suis plutôt favorable à la pénalisation du client, au moins pour ceux fréquentant des personnes prostituées sous contrainte. Cela constitue un signal fort, même si cela n’éradiquera pas la prostitution.

Les mesures d’accompagnement devraient s’inscrire dans un mouvement plus large de protection des personnes fragiles.