Le 15 janvier 2015, j’ai demandé à la ministre de la décentralisation et de la fonction publique ce qui motivait le refus à la métropole d’Aix-Marseille de la personnalité juridique et de la fiscalité partagée.