Nous avons reçu la candidate pressentie à la direction générale de l’Agence de la biomédecine (en application de l’article L.1451-1 du code de la santé publique).

J’ai souhaité savoir comment l’Agence de biomédecine articulait le travail entre les collèges d’experts et ceux de citoyens et comment elle abordait les questions sensibles que sont la PMA (procréation médicalement assistée) et la GPA (gestation pour autrui).